Costumes’s conservation

Garance réserve compactus

Le conditionnement

L’état de chaque costume, son volume et sa fragilité vont déterminer son mode de conservation. Les œuvres en bon état et pouvant supporter d’être suspendues sont placées sur des cintres rembourrés conçus spécialement pour cet usage et aux mesures de chaque costume. Les éléments trop fragiles ou trop lourds sont disposés à plat dans de larges tiroirs et protégés à l’aide de matériaux neutres. Placés sur des étagères, chapeaux ou coiffes reposent sur des supports conçus selon leurs formes et leurs volumes tandis que drapés, foulards ou capes sont conditionnés sur rouleaux.

conditionnement
https://cncs.fr/wp-content/uploads/2022/02/b43v6189.jpg

L’anoxie

Avant d’intégrer les réserves, les nouvelles acquisitions sont mises en quarantaine puis passent en anoxie : elles sont mises sous une bulle hermétique dépourvue d’oxygène pendant plusieurs semaines afin d’éliminer tout risque d’infestation. Cette opération est réalisée par un restaurateur spécialisé.

Anoxie
Anoxie

Le marquage

Le marquage consiste à associer physiquement un numéro d’inventaire à un objet pour permettre de l’identifier rapidement. Dans le cas des costumes, le marquage s’effectue de manière indirecte, c’est-à-dire que le numéro est d’abord inscrit sur un bolduc en coton avant d’être cousu sur le vêtement.

marquage Elsa
Bolduc
https://cncs.fr/wp-content/uploads/2022/03/0179-p-01.jpg

Chaque opération de conservation préventive constitue un travail long et minutieux qui doit se réaliser dans l’équilibre des autres missions du CNCS afin de préserver les œuvres qui lui sont confiées.