Shakespeare, l’étoffe du monde

Du 14 juin 2014 au 4 janvier 2015

De l’évocation d’un théâtre élisabéthain aux plus beaux costumes d’Hamlet, les différentes facettes de l’univers shakespearien sont dévoilées au Centre national du costume de scène à Moulins. A l’occasion du 450e anniversaire de la naissance de Shakespeare, l’exposition transporte ses visiteurs à travers les pièces les plus emblématiques de l’auteur le plus joué du théâtre occidental, grâce à un choix de plus de cent costumes portés essentiellement sur les scènes françaises depuis un siècle, de Mounet-Sully aux mises en scène les plus récentes.

Immersion dans un théâtre élisabéthain

Le visiteur débute son parcours en pénétrant dans un espace évoquant le théâtre élisabéthain. C’est dans ces théâtres en bois de forme circulaire, dans lesquels la scène s’avance au milieu du public, que furent jouées la plupart des pièces de Shakespeare. La reconstitution d’un de ces théâtres existe aujourd’hui encore à Londres, c’est le Shakespeare Globe’s Theatre. Cette institution se consacre à la représentation du répertoire élisabéthain dans différents styles, notamment à travers la reconstitution des conditions de représentation decette époque. On peut ainsi découvrir à Moulins quelques costumes de Richard III dessinés par Jerry Tiramani dans une mise en scène de Tim Carrol.

Douze salles pour apprécier la diversité du monde shakespearien

C’est ensuite le monde shakespearien vu par la scène française qui est proposé aux visiteurs, celui où cohabitent la grande Histoire et le quotidien du peuple, les réalités, les croyances et les songes, le terrestre et l’aérien, le tragique et la farce, le sérieux et le carnaval, le passé et le présent.

Rois, reines ou simples soldats, bouffons, sorcières et esprits, jeunes filles travesties, ces personnages racontent par leurs costumes des histoires toujours actuelles d’amour et de trahison, de pouvoir et de liberté, de quêtes et de deuils, d’échecs et de succès. Qu’ils soient historiques ou contemporains, somptueux ou épurés, sobres ou démesurés, ces costumes reflètent le point de vue de metteurs en scène et costumiers de chaque époque sur Shakespeare. Ils racontent un moment de l’histoire des arts de la scène : les interprètes qui les portent sont des comédiens avant tout, mais aussi des chanteurs et danseurs d’opéras et de ballets adaptés de Shakespeare.

De grands noms mis à l’honneur

Les costumes portés par les plus grands interprètes, comme Gérard Desarthe en Hamlet, Robert Hirsch en Richard III ou Maria Casarès en Lady Macbeth, permettent au visiteur de découvrir ou redécouvrir des interprétations marquantes des pièces de Shakespeare, des comédies comme Les Joyeuses Commères de Windsor ou La Mégère apprivoisée, aux tragédies comme Le Roi Lear ou Roméo et Juliette en passant par les drames historiques comme Richard III et Henry VI.

Cette découverte est réalisée grâce à la présentation de costumes, maquettes et oeuvres originales prêtés par de prestigieuses institutions – la Bibliothèque nationale de France, la Comédie-Française, le Théâtre du Globe à Londres, le Théâtre des Amandiers à Nanterre, la Maison Jean Vilar à Avignon. De grands metteurs en scène – comme Edward Gordon Craig, Charles Dullin, Ariane Mnouchkine, Patrice Chéreau – et costumiers – de Charles Bianchini à Patrice Cauchetier – sont mis à l’honneur dans les vitrines du cncs animées par le souvenir d’inoubliables moments de théâtre.

Commissariat de l’exposition et direction artistique

Catherine Treilhou-Balaudé

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure, agrégée de Lettres modernes, professeure d’histoire et esthétique du théâtre à l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3, Catherine Treilhou Balaudé est spécialiste de la réception de Shakespeare en France, au théâtre et dans les...

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure, agrégée de Lettres modernes, professeure d’histoire et esthétique du théâtre à l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3, Catherine Treilhou Balaudé est spécialiste de la réception de Shakespeare en France, au théâtre et dans les autres arts, depuis le Romantisme. Ses travaux de recherche s’ouvrent également sur l’actualisation scénique contemporaine des classiques, ainsi que sur l’esthétique et la théâtralité baroques. Elle anime au sein de l’IRET (Institut de recherches en études théâtrales) un programme de recherche sur les pratiques de réécriture dans les arts du spectacle. Membre de la Société Française Shakespeare, elle y est chargée des relations avec les théâtres. Dernier ouvrage publié : Hamlet, énigmes du texte, réponses de la scène, (dir), Paris, CNDP, 2012. Dernier article publié : « Classique ou étranger ? Shakespeare à la Comédie- Française, d’Un Conte d’hiver à Richard III », Les Nouveaux Cahiers de la Comédie- Française, William Shakespeare, La Comédie-Française - L’Avant-scène théâtre, janvier 2014.

En savoir plus En savoir moins

Anne Verdier

Anne Verdier est maître de conférences en histoire et esthétique du théâtre à l’université de Lorraine et présidente de l’association Le Studiolo-irts de Lorraine qui assure la formation artistique de 1 200 étudiants et travailleurs sociaux de l’IRTS de Lorraine. Après sa thèse...

Anne Verdier est maître de conférences en histoire et esthétique du théâtre à l’université de Lorraine et présidente de l’association Le Studiolo-irts de Lorraine qui assure la formation artistique de 1 200 étudiants et travailleurs sociaux de l’IRTS de Lorraine. Après sa thèse « L’habit de théâtre, histoire et poétique de l’habit de théâtre en France au XVIIe siècle », elle a publié de nombreux articles en collaboration avec le metteur en scène Didier Doumergue, parmi lesquels « Broderies sur la dentelle : les dentelles de la Galerie du Palais ne sont-elles qu’un ornement inutile ? » (revue de la Comédie-Française, N° 31, 1999) « La Comédie- Française et les secrets des costumes de Molière » (catalogue de l’exposition « L’art du costume à la Comédie-Française », 2010). Elle dirige deux collections aux éditions Lampsaque, dont l’une, le « studioloessais », principalement consacrée à des ouvrages sur le costume de scène. Anne Verdier a également organisé deux colloques sur le costume de scène dont le dernier en mars 2013 au CNCS, et est membre du Comité d’orientation scientifique et culturel du CNCS.

En savoir plus En savoir moins

Delphine Pinasa

Delphine Pinasa est directrice et conservateur du CNCS. Cette historienne de l’art, spécialiste du costume de scène et ancienne directrice déléguée du CNCS depuis 2005 a œuvré pour le Victoria &Albert Museum à Londres, le Ministère de la Culture et de la Communication, puis...

Delphine Pinasa est directrice et conservateur du CNCS. Cette historienne de l’art, spécialiste du costume de scène et ancienne directrice déléguée du CNCS depuis 2005 a œuvré pour le Victoria &Albert Museum à Londres, le Ministère de la Culture et de la Communication, puis l’Opéra national de Paris de 1993 à 2005, où elle a notamment été responsable du fonds muséographique des costumes, puis chef du service Patrimoine Costumes de ce théâtre à partir de 2001. Delphine Pinasa a été la commissaire de nombreuses expositions en France et à l’étranger et a publié plusieurs ouvrages, en relation avec ces expositions comme avec l’histoire des costumes de scène.

En savoir plus En savoir moins

Delphine Lebovici

Après un diplôme de scénographie aux Arts Décoratifs de Paris, Delphine Lebovici partage ses activités entre les décors de théâtre, de danse et d’opéra (Une petite douleur d’Harold Pinter ; Projet La Walkyrie, Opéra de Bonn ; Damier, Semaine de la Danse), l’événementiel et...

Après un diplôme de scénographie aux Arts Décoratifs de Paris, Delphine Lebovici partage ses activités entre les décors de théâtre, de danse et d’opéra (Une petite douleur d’Harold Pinter ; Projet La Walkyrie, Opéra de Bonn ; Damier, Semaine de la Danse), l’événementiel et le
design pour la mode ( Jean Paul Gaultier, Kenzo, Issey Miyake) et la muséographie d’exposition (Centre Pompidou, BnF, Palais Garnier, Musée Guimet, Archives Nationales, Louvre Abu Dhabi). Par ailleurs, elle organise des expériences pluridisciplinaires donnant lieu à des expositions, Lumière subjective et Téléportation (Nuit Blanche 2007). Delphine Lebovici a réalisé en 2013 la scénographie de l’exposition « En piste ! les plus beaux costumes de cirque » au CNCS.

En savoir plus En savoir moins