Projet d'extension du CNCS

Le projet d’extension : études et travaux de réhabilitation d’une friche militaire pour l’extension du musée

Le quartier Villars, nommé ainsi d’après le maréchal de Louis XIV, Claude de Villars, correspond à un ensemble de casernes construit à partir de 1767. Son plan correspond à un aboutissement des cantonnements de cavalerie développés au XVIIIème siècle, avec un bâtiment central flanqué de deux ailes encadrant une grande cour permettant les entrainements et les parades militaires. Le déclin progressif de ce corps d’armée, condamné par la guerre de 1914, entraine celui des bâtiments qui serviront de caserne pour la gendarmerie jusqu’en 1981 avant d’être classé Monument Historique en 1984 et réhabilité (pour le bâtiment principal) pour abriter le Centre national du costume de scène en 2006.

La friche se situe à l’extrémité sud de ce complexe. Le bâtiment concerné dit de la Délégation militaire est d’une surface au sol de 897 m² (longueur 59.89 m ; largeur 14.98 m).

Il s’agit aujourd’hui de réhabiliter et reconvertir cette friche, en lien avec le projet urbain de Moulins, afin de répondre à plusieurs objectifs inhérents au processus de croissance et d’extension du CNCS : faire face à l’accroissement de ses collections de costumes, créer un centre d’interprétation autour de la scénographie et développer ainsi sa politique des publics. 

 

 

La rénovation du bâtiment permettra de répondre aux besoins suivants :

  • Accroître les réserves de costumes
  • Ouvrir au public des espaces d’interprétation autour de la scénographie
  • Réorganisation d’espaces logistiques

L’élément phare du projet est l’espace dédié à l’espace d’interprétation de la scénographie recevant du public qui devra s’inscrire dans la logique du parcours des visiteurs du bâtiment principal. La majeure partie des surfaces sera allouée aux espaces de conservation des collections de costumes. Enfin un espace dédié au traitement des collections s’inscrira également dans la logique mise en place pour les espaces du rez-de-chaussée du bâtiment de réserves existant.

Ce projet d’extension du CNCS a été inscrit au CPER à hauteur de 3 864 000 € TTC, dont 120 000 € TTC ont déjà été engagés pour le financement des études de programmation. 

L’étude de programmation pour le projet de réhabilitation de la friche militaire pour l’extension du CNCS est cofinancée par l’Union européenne dans le cadre du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), avec un cofinancement de l’Etat (FNADT).

      

 

 

Les travaux de réhabilitation de la friche militaire pour l’extension du CNCS sont cofinancés par l’Union européenne dans le cadre du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

 

 

 

Ces travaux bénéficient également du cofinancement de l’Etat (FNADT) et de la Région Auvergne Rhône-Alpes.