La chaussure dans le costume de scène

Découvrez l'univers du bottier

L'exposition "Artisans de la scène. La fabrique du costume" met en avant les artisans qui oeuvrent à la fabrique des tenues des grands spectacles. Les chaussures demandent un véritable savoir-faire qui relève du métier de bottier.

Un métier

Depuis 1948, le terme "bottier" désigne celui qui confectionne des chaussures, à la main et sur mesure à la différence du cordonnier qui les répare et les entretient. Aujourd'hui seul l'Opéra national du Rhin a son propre bottier lui permettant de confectionner les chaussures au lieu de les louer, commander à des maisons extérieures ou comme beaucoup de théâtre puiser dans le stock cordonnerie et leur redonner une seconde vie !

Le saviez-vous ?

La chaussure de scène est très variée, elle peut être traditionnelle, fantaisiste ou innovante comme celle portée par Cendrillon dans la chorégraphie de Noureev en 1986 à l'Opéra Garnier. Sous la chaussure est disposé un système afin de l'éclairer. Petit clin d'oeil à l'arrivée de l'électricité au théâtre à la fin du XIXe siècle dans la salle et sur les costumes.

Un artisan

Installé à Montmarte depuis 1945, monsieur Clairvoy est le spécialiste des variétés, du cirque et du music-hall. Ses modèles maison sont la célèbre bottine bleue et rouge pour le Cancan et la chaussure "Salomé".

Un peu d'histoire...

Antiquité : Cothurnes pour la Tragédie et brodequins pour la Comédie
Moyeen-Age : Poulaines
XVIIe siècle : Bottes "mousquetaires"
XVIIIe siècle : Souliers
XIXe siècle : Bottines pour le Franch Cancan