Focus vitrine : "Noir c'est noir"

Le noir sur scène, tout un symbole !

Le doré laisse la place au noir. depuis longtemps, le noir habille des générations d'artistes avec des symboles différents.

Dans les années 50, des chanteuses comme Piaf, Barbabra, Gréco choississent uniquement cette couleur pour leur garde-robe. Symbole d'élégance pour Gréco et Barbara dans des ensembles en velours et ou de simplicité pour Edith Piad dans sa fameuse petite robe héritage de celle immortalisée par Coco Chanel. Le noir devient le cadre idéal pour mettre en valeur leur voix. D'autres la choisissent en signe de protestation, de rébellion comme les artistes masculins à la fin des années 50 avec l'apparition des "blousons noirs". Jean Claude Jitrois, le couturier du cuir le plus prisé des stars, habille Johnny Hallyday avec ce blouson orné de plaques de métal. Puis, ce sera au tour de Franck Sorbier de vêtir la star dans un perfecto à brandebourgs évoquant la veste militaire de Jimmy Hendrick. Certains porteront même des blousons avec des lettres inscrites dans le dos comme Renaud avec le prénom de sa fille Lolita.
Certains artistes choisissent aussi le noir comme couleur fétiche sans réelle symbolique et en modulant celle-ci avec des looks différents : soit rocker, soit dandy comme Alain Bashung. la nouvelle génération peut aussi lui donner un rôle plus sensuel voir sexy comme la robe-bustier de Franck sorbier issue de sa collection printemps-été 2012 portée par Shy'm lors des NRJ Music Awards.

Focus :

Damia (1889-1978) fut la première chanteuse a porter une robe noire sur scène. Celle présentée a été confectionnée par l'une des grandes couturières du début du XXe siècle, Madame Grès.